Brand content – Épisode 1 : Communiquer avec humour !

Voici le commencement d’une série d’articles visant à étudier les différents angles que peut prendre votre stratégie éditoriale. Vous l’avez compris avec le titre, aujourd’hui, on va parler « humour ».

Ah l’humour, toujours. On commence sur ce thème, déjà, parce qu’on va pouvoir rigoler et qu’en plus l’humour peut vraiment être vertueux pour votre stratégie globale.

Générations Y et Z sont particulièrement fans de ce type de communication. Ces générations hyper-connectées qui veulent tout, tout de suite, apprécient qu’on attire leur attention avec humour. Quand on imagine ce que représente le marché des 18-34 ans, ça donne envie de les faire sourire.

giphy

Pour parler de l’humour dans la stratégie éditoriale, on évoque souvent Innocent, Oasis, Monoprix… qui sont effectivement de très bons exemples. Pour ne pas faire tout pareil que tout le monde, je vous propose d’étudier le cas « top » de… Cheerz ! Et pour la partie « pas top », on parlera de Vita Liberté.

Humour & Brand Content – Top : Le cas de Cheerz

Voici donc une marque qui, selon moi, a parfaitement compris que l’humour (bien amené) fait vendre :


Stratégie éditoriale : L'humour de Cheerz !

Cheerz est un site français d’impression de photos en ligne (comme on en trouve beaucoup sur le web). La différence, c’est que Cheerz a choisi de s’adresser à la génération Y : une application vous permet de sélectionner facilement les photos que vous souhaitez faire imprimer, les boîtes dans lesquelles sont envoyées les photos sont très très jolies… Et puis, il y a cette dose humour.

Voici quelques exemples d’actions de communication de Cheerz que je trouve bien amenées :

Quand vous recevez votre colis avec vos photos, Cheerz vous envoie un petit mot doux :

Stratégie éditoriale : L'exemple de Cheerz

Pour ceux qui n’étaient pas assidus en cours d’anglais : « On en a parlé au bureau et on pense que la chanson « Diamonds » de Rihanna parle de toi. Un grand merci. »

Pourquoi cette carte est une bonne idée ?
Déjà, parce qu’on est loin du « merci » classique en bas d’une facture en noir et blanc. Ensuite, parce que même si tout le monde reçoit ce carton (oui, je me suis faite à l’idée que je n’étais pas la seule à l’avoir reçu), ça fait plaisir. Visuellement, c’est sympa et c’est typiquement le genre de petites cartes qu’on garde en déco chez soi ou qu’on poste sur son compte Instagram. Quand vos amis vous demanderont qui vous a envoyé cet adorable mot, vous aurez plaisir à parler de la bonne expérience que vous avez eu avec Cheerz. Et surtout, si vous deviez à nouveau commander vos photos sur internet, vous penseriez évidemment à eux.

A chaque marronnier ou lors de lancement de nouveaux produits, Cheerz vous envoie une newsletter avec des objets de mail sympathiques et qui donnent envie de cliquer :

Stratégie éditoriale et humour : L'exemple de Cheerz

Un objet de mail qui combine humour & sexe avec doigté.

Stratégie éditoriale et humour : L'exemple de Cheerz - Newsletter

Une newsletter pleine de tendresse et d’humour à double sens.

Pourquoi ça marche ?
Parce que vous recevez 200 mails par jour et que si vos yeux s’égarent sur un objet qui vous fait sourire, il y a de fortes chances pour que ce soit sur ce mail là que vous cliquiez. Après, tout le cheminement se fait dans votre tête : peut-être que vous n’avez pas encore de cadeau pour la fête des mères (enfant indigne) et vous vous dites que ça peut-être une bonne idée de lui imprimer quelques photos… Tout cela, Cheerz l’a bien compris et c’est bien joué.

Humour & Brand Content – Pas top : Le cas de Vita Liberté

Vita Liberté est une chaîne de salles de sport low cost. Cette marque a tenté de faire de « l’humour » sur ces affiches publicitaires.

Rédaction et Stratégie éditoriale : Communiquer avec humour - Bad Buzz

« Vous êtes grosses, vous êtes moches… Payez 19€90 et soyez seulement moche. »

Pourquoi ça ne marche pas ? 
Cette publicité a fait polémique sur les réseaux sociaux et sur le web en général. Alors, oui, ce type de buzz fait parler de la marque et cela n’a pas empêché des gens de s’abonner. « En bien ou en mal, l’important c’est qu’on parle de moi » ? Oui, mais là non. Pour de nombreux internautes, ce message associe la marque au sexisme et à la « grossophobie », du coup, on est très très loin des valeurs joviales et sympathiques.

Conclusion

Loin de moi l’idée de vous conseiller de faire de l’humour dans absolument tous vos contenus éditoriaux ! Non, non ! Mais le rire peut vous permettre de développer de bonnes valeurs autour de votre marque. Cependant, comme l’humour n’est pas universel, il est important de bien connaître sa cible avant de vouloir la faire sourire à tout prix. L’idée est d’y aller par petite touche, tranquillement. Et si vous tentiez de faire quelques petits tests humoristiques, sur vos réseaux sociaux par exemple ? Vous m’en direz des nouvelles 🙂

A très bientôt pour d’autres articles !

Pour aller plus loin : 
> Rédaction web & SEO : Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s